Découvrez les BIENFAITS
de l'Ayurveda et du Yoga avec Pascalyogayur

Une science millénaire et un praticien francophone
pour vous accompagner vers harmonie et bien-être.
ma philosophie

Apporter de l’innovation avec des méthodes ancestrales

Je perpétue la pratique de l'Ayurvéda en France, tel qu’on l’enseigne en Inde depuis des millénaires.
S’ajoute à cela la pratique du chant Hindoustani, de l’harmonium, de la flûte indienne Bansuri, des bols chantants, qui complètent ma formation de pianiste diplômé du conservatoire de musique classique de Paris et jazzman.
Autant de valeurs ajoutées et d’influences qui viennent compléter mon enseignement en gardant les codes ancestraux mêlés à une pratique novatrice.

MON APPROCHE

Des soins ayurvédiques pour tous

Vous êtes unique, les soins ayurvédiques sont personnalisés selon une science vieille de plus de 5000 ans alliée à une expertise d’aujourd’hui. L’objectif : comprendre la particularité de chaque personne de manière objective, efficace, simple et rapide. En tant que praticien Ayurvédique, je mène l’enquête avec vous grâce à la mise en place d’outils pour une destination rêvée par chacun : la santé du corps et de l’esprit.

MES PROGRAMMES D'ACCOMPAGNEMENTS

Méditation, Yoga, Retraites,
Cures et plus...

MON SAVOIR FAIRE

Bénéficiez de tous les avantages de la médecine traditionnelle indienne

Enseignant Yoga, Praticien Ayurvédique, Formateur dans ces deux disciplines. Yoga thérapeute, diplômé de l’école SOLEIL D’OR Paris (depuis 1977) et du Franco Indian Ayur Center (clinique agréée et classée numéro 1 par le Ministère de la Santé) de Pondicherry en Inde.

Du Moringa aux autres éléments organiques que nous utilisons, tout est conçu selon les méthodes traditionnelles et ancestrales. Un cadeau inestimable de la nature qui peut guérir et prévenir jusqu’à 300 maux.

La médecine traditionnelle accompagne la médecine conventionnelle. Une synergie qui permet de déterminer la cause réelle du développement des symptômes et de focaliser le traitement sur la cause et non uniquement sur les symptômes.

MES AVIS CLIENTS

Ce qu'ils pensent

GalaadProductions
GalaadProductions
2022-07-16
Je vous recommande Pascal les yeux fermés. Il a un grand savoir.
gilles carlotti
gilles carlotti
2022-06-20
Un magicien tout simplement ! En vérité un vrai docteur (comme on en a plus / fut-il si on en ai eu un jour en France) J’ai 40 ans , 10 ans que je cherche et je l’ai trouvé !
Claire Désarnaud
Claire Désarnaud
2022-06-10
Super séance individuelle ! L'approche thérapeutique de Pascal est très intéressante, on est assuré de faire la bonne posture, on prend le temps (durée de la séance 1h30). Bienfaits ressentis directement !

Vous êtes prêt pour changer de vie ?

Pratiquez des maintenant l’Ayurvéda et le Yoga

“Vous voulez en savoir plus sur  l’Ayurvéda et le Yoga ?
Découvrez à présent les réponses à toutes vos questions sur ces pratiques ancestrales

L'histoire de l'Ayurvéda
et du yoga

Commençons par le commencement, avec le Veda.

Le Veda est un ensemble de textes indiens qui ont été révélés à des sages, puis transmis oralement par des générations de brahmanes avant d’être mis par écrit. Un doute subsiste quant à leur origine exacte, mais la plupart des spécialistes pensent qu’ils ont entre 3000 et 5000 ans. Le Veda traite du fonctionnement de l’être humain, de l’univers tout entier et de notre propre conscience. Il invite le lecteur à atteindre la réalisation de soi et à se libérer du cycle de la naissance et de la mort.

Cet ancien corpus de connaissances indiennes englobe non seulement des disciplines spirituelles, mais aussi la guérison, la science, l’art et la culture. Au sein du Veda, le yoga et l’ayurvéda ont une place spécifique, qui se confond parfois.

Les grands principes de l'Ayurvéda

Selon la médecine ayurvédique, le corps humain est un tout équilibré. L’esprit et le corps sont intimement liés ; c’est pourquoi la médecine ayurvédique vise à guérir à la fois l’esprit et le corps.

En ayurvéda les “doshas” définissent trois typologies de personnes différentes :

Vata, l’élément air, représente le système nerveux et les fonctions de respiration et de circulation. Les types Vata sont libres d’esprit, généreux, passionnés, joyeux, actifs et sympathiques, mais aussi agités et instables et n’ont pas nécessairement un très bon sommeil. Ils ont tendance à être minces physiquement. Les personnes de constitution vata doivent consommer des aliments et des boissons chauds et nourrissants, aux saveurs sucrées, légèrement acides et salées. Les aliments excessivement frais, épicés ou amers ne leur sont d’aucune utilité.

Les personnes Pitta sont souvent très dynamiques, heureuses, désireuses d’apprendre, bien organisées et même exigeantes envers elles-mêmes et les autres, mais ces qualités peuvent aussi les amener à se sentir sous pression, exaspérées et en colère. Les personnes à dominante Pitta doivent éviter les aliments et les boissons épicés, salés et acides. Les pittas doivent se préserver des fortes chaleurs et se libérer des contraintes qui ne viennent pas forcément de l’extérieur. En bref, les pittas ont besoin de se rafraîchir physiquement et mentalement.

Kapha est un dosha associé à la terre, l’eau, la cohérence et la connexion. Kapha est calme, patient, stable et physiquement fort. Il supporte un excès de sommeil. Les personnes dont le dosha Kapha est dominant doivent éviter d’être sédentaires, possessives ou de trop intérioriser leur éventuel stress. Elles doivent éviter de manger des aliments lourds, sucrés, froids ou des produits laitiers en excès. Elles ne doivent pas hésiter à manger des aliments épicés. Le froid ne fait pas de bien à Kapha. La consommation excessive de tabac, d’alcool, les voyages, les températures extrêmes et le stress ne sont bons pour personne. La meilleure façon d’éviter les dommages à long terme est d’écouter votre corps. Maintenez des rituels sains et n’oubliez pas de vous détendre sans tomber dans l’excès, car tout est une question d’équilibre dans votre vie. En Ayurveda, un déséquilibre des trois doshas (vata, pitta et kapha) peut provenir de l’environnement d’une personne, de son mode de vie, de son alimentation, de son travail et même de la saison de l’année. Comme l’Ayurveda conçoit l’être humain et l’Univers comme un tout, tout ce qui nous entoure peut influencer les doshas présents dans notre corps et les déséquilibrer.

Les grands principes du Yoga

Le yoga occidental est généralement perçu comme un exercice physique limité à la pratique de postures et à la méditation. Cependant, il est beaucoup plus large et profond que cela. Conformément à ses origines et à sa place dans le savoir védique, le yoga est davantage une pratique spirituelle.

Les 8 branches du yoga sont définies dans les Yoga Sutras, un texte sanskrit attribué à Patanjali et daté entre 200 avant et 500 après JC.

L’auteur des Yoga Sutras définit huit “membres” ou “voies” du yoga :

Les huit membres du yoga sont le yama (morale universelle), le niyama (règles personnelles), l’asana (pratique de la posture), le pranayama (exercices de respiration), le pratyahara (contrôle des sens), le dharana (concentration), le dhyana (méditation) et le samadhi (éveil).

Les yamas et niyamas sont en ce sens un guide pour vivre une vie d’équilibre et d’harmonie. Leur but n’est pas de restreindre mais plutôt de libérer l’individu, lui permettant de concentrer ses énergies de manière appropriée par rapport à lui-même et aux autres.

MES PARTENAIRES

Ils m’ont fait confiance

Comment rejoindre mon centre de Yoga et Ayurvéda ?

Autres questions fréquentes

Ressemblance

Les concepts suivants sont les plus importants à la fois pour l’Ayurveda yoga :

  • L’énergie vitale, ou prana, constitue la base des pratiques ayurvédiques et yogiques. L’Ayurveda vise à assurer la fluidité du flux énergétique dans le corps (notamment par une bonne circulation sanguine) et à stimuler la vitalité de l’organisme par des aliments frais et de saison. D’ailleurs, le pranayama ou les techniques de respiration constituent l’une des huit branches essentielles du yoga. Avec une approche thérapeutique, l’Ayurveda inclut et recommande également la pratique des asanas ou postures ainsi que le pranayama et la méditation.
  • Une approche holistique de l’individu et de son bien-être : pour l’Ayurveda comme pour le yoga, le parcours de vie d’un individu implique son corps, son esprit, ses émotions, son environnement et son entourage.
  • L’importance de la non-violence et de la conscience est une valeur essentielle aux deux sciences. Alors que les textes yogiques prescrivent un régime végétarien conforme à l’ahimsa (non-violence), les directives alimentaires de l’Ayurveda visent à développer l’esprit, à atteindre l’équilibre et le bien-être et, finalement, la pleine conscience.Les praticiens ayurvédiques recommandent un régime composé principalement de fruits, de légumes et de céréales, avec une consommation réduite de viande rouge. Pratiquer le yoga sans conscience peut entraîner des blessures ; le pratiquer avec conscience permet à l’individu de prendre conscience de lui-même, d’apprendre à mesurer ses forces et ses faiblesses, et de trouver un équilibre dans toutes les actions et pratiques.

Différences

Dans le schéma védique classique, l’Ayurveda est le seul système orienté vers la santé. Le yoga, comme nous l’avons vu, est une pratique spirituelle. Voici les autres différentes de l’ayurveda yoga :

Le terme sanskrit pour “traitement” ou “thérapie” est chikitsa. Les manuels ayurvédiques des textes anciens comme Caraka, Sushruta et Vagbhatta contiennent tous des sections appelées chikitsa sthana, ou “section du traitement”, ainsi que des sections supplémentaires comme nidana sthana, “section du diagnostic”, et sharira sthana, “section de l’âme incarnée”.

L’Ayurveda est un ancien système médical indien qui aborde tous les aspects de la santé, y compris le régime alimentaire et la nutrition, les herbes, la chirurgie et le travail corporel. Elle possède ses propres procédures cliniques, comme le panchakarma (un traitement de désintoxication en 5 étapes) et comprend également des rituels, des mantras et des méditations pour soigner l’esprit. Elle fournit des recommandations sur le mode de vie pour une bonne santé et la longévité.

Le contenu des Yoga Sutras, quant à lui, peut être trouvé dans des sections telles que Samadhi Pada (sur la méditation), Sadhana Pada (sur la pratique spirituelle), Vibhuti Pada (sur les pouvoirs yogiques) et Kaivalya Pada (sur la libération). L’exploration yogique de la conscience, du prana et de l’esprit ; les différents types de pratiques spirituelles sont tous interconnectés. Les textes yogiques comprennent des discussions sur la méditation, la concentration, les mantras et les rituels, mais tout cela dans le cadre d’une pratique spirituelle et non d’une thérapie.

Bien que le mot “chikitsa” n’apparaisse pas dans les Yoga Sutras de Patañjali, il est utilisé dans certains textes de yoga pour désigner les traitements des maladies et autres problèmes de santé. Selon la théorie ayurvédique, la maladie est l’un des principaux obstacles à une pratique efficace du yoga. La plupart des discussions sur la maladie dans les textes de yoga s’inscrivent dans le contexte de la théorie ayurvédique plutôt que dans celui de la philosophie classique du yoga.

Contrairement à l’Ayurveda, le yoga n’est donc pas un système médical.

Les bienfaits liés à la pratique de l’Ayurveda et du yoga sont nombreux. Nous allons essayer de résumer ici les principaux d’entre eux, qui comprennent (1) l’amélioration de la santé et du bien-être, (2) l’amélioration de la longévité, et (3) l’amélioration de la qualité de vie.

Bienfaits de l’Ayurvéda

Les bienfaits de l’ayurvéda sont nombreux et rejoignent les grands principes que nous avons abordés au début de ce guide.

L’Ayurveda peut être un allié potentiel de la médecine moderne, car il offre des outils de prévention des maladies et répond de manière naturelle à des problèmes de plus en plus fréquents dans nos sociétés : stress, troubles digestifs, insomnie ou inflammation, par exemple. L’objectif de l’Ayurveda est davantage d’identifier l’origine des symptômes que de simplement les soulager ou les faire disparaître.

L’approche ayurvédique conduit chaque individu vers une meilleure compréhension de son propre corps et de l’influence que son environnement, son alimentation, son mode de vie et le cycle des saisons ont sur lui. L’Ayurveda vise à maintenir un système digestif sain en facilitant l’élimination des toxines et des déchets.

Lorsque le feu digestif est trop faible, les aliments stagnent dans l’estomac et provoquent de la fatigue, une accumulation de toxines dans le corps et une mauvaise élimination des déchets. Un feu digestif fort, en revanche, provoquera un appétit excessif et une digestion acide pouvant entraîner des brûlures d’estomac, des reflux gastriques et des inflammations.

Selon l’Ayurveda, un corps sain dépend d’une circulation active de l’énergie et du sang. Une bonne circulation de l’énergie vitale (prana) est essentielle à la santé, selon la philosophie ayurvédique. Pour favoriser la vitalité et augmenter le prana, l’Ayurveda met également l’accent sur une alimentation fraîche, locale, biologique et saisonnière, préparée avec des éléments naturels tels que l’eau, le soleil et l’air, et exempte de polluants.

Bienfaits du Yoga

De nombreuses formes de yoga sont aujourd’hui disponibles en Occident, notamment des types doux, lents ou statiques (comme le yoga nidra ou le yoga Iyengar) et d’autres plus intenses et dynamiques (comme le yoga vinyasa). Toutes ces variantes ont en commun la pratique des postures, la conscience de soi et la pleine conscience.

Le yoga peut améliorer à la fois la souplesse et la force, quel que soit votre niveau de départ. Contrairement à ce que pensent certaines personnes, il n’est pas nécessaire d’être souple pour commencer à pratiquer le yoga. Une pratique régulière permet de devenir plus souple progressivement, à son propre rythme. D’autre part, l’exécution et le maintien des différentes postures renforcent les différentes chaînes musculaires de notre corps, tant au niveau de nos membres (bras et jambes) que de notre ceinture abdominale.

Il contribue également à améliorer la posture du corps. Le renforcement de notre ceinture abdominale, de notre dos et de nos épaules, ainsi que les étirements, permettent à la colonne vertébrale d’adopter naturellement une posture plus équilibrée. Nous nous tenons droit. De même, en développant une meilleure conscience de notre corps, nous pouvons éviter d’éventuelles douleurs au cou ou au bas du dos, si fréquentes aujourd’hui chez ceux qui travaillent de longues heures au bureau. Les postures utilisées dans le yoga permettent de renforcer nos caractéristiques physiques et de prévenir la vieillesse.

Tout comme en Ayurveda, la respiration est au cœur de la pratique du yoga. On apprend d’abord à en prendre conscience, à l’observer, puis à la travailler et à l’entraîner par des techniques respiratoires spécifiques (pranayama). Comme l’esprit devient automatiquement calme lorsqu’on se concentre exclusivement sur sa respiration, une pratique régulière permet de revenir plus facilement à cette conscience à tout moment de la journée et ainsi de réduire le stress au quotidien.

Le yoga est connu depuis longtemps pour abaisser la tension artérielle et ralentir le rythme cardiaque. Il peut donc être bénéfique pour les personnes souffrant d’hypertension artérielle ou de maladies cardiaques, ainsi que pour les personnes ayant subi un accident vasculaire cérébral. Le yoga a également été associé à une baisse des taux de cholestérol et de triglycérides et à une amélioration du fonctionnement du système immunitaire.

Comme vous l’aurez compris, le yoga présente de nombreux bienfaits, tout comme l’ayurveda. Pourquoi pas associer ces deux pratiques ?

 

Le yoga sur l’ayurvéda

Le yoga peut être intégré dans le cadre de l’Ayurveda, le système de médecine traditionnelle indienne, pour en renforcer les effets. En cultivant la conscience de soi et la pleine conscience, l’individu est mieux à même d’identifier ses propres déséquilibres.

L’ayurvéda sur le yoga

L’Ayurveda offre des conseils en matière de régime alimentaire (à base de plantes et en accord avec l’approche spirituelle du yoga) et de mode de vie aux pratiquants du yoga, ainsi qu’une nouvelle perspective sur cette pratique. On dit que chaque individu a une constitution ayurvédique spécifique, et qu’il est donc important de choisir les asanas (postures) et le pranayama (techniques de respiration) appropriés pour chaque personne.